“Je veillerai à ma propre santé, à mon bien-être et au maintien de ma formation afin de prodiguer des soins irréprochables”. Serment de Genève

Cette notion de prendre soin de soi pour bien prendre soin des autres préexiste depuis longtemps. Pourtant, le milieu médical souffre d’un mal être marqué qui ne s’est libéré de l’Omerta que tout récemment.

La grande étude 2016 montrait des chiffres inquiétants : sur l’ensemble des répondants dont faisaient partie étudiants, internes et jeunes médecins, un tiers étaient anxieux et un quart d’entre eux avaient eu des idées suicidaires.

Au-delà de ce sombre constat, il est primordial de comprendre comment nous sommes arrivés à de telles extrémités afin de désamorcer la constitution de ce mal-être, mais aussi positiver en construisant des solutions appropriées. Après tout, notre métier est passionnant, et être médecin tout en étant heureux, c’est possible !

Alors, quels sont les secrets du bonheur ?

Table ronde Médecin demain, toujours humainTable-ronde
Jeudi 20 février
17h15 – Amphithéâtre